Au Restaurant « Les 4 gourmands »

Activités supprimées, isolement… Les résidents des centres médico-sociaux, se trouvent bouleversés depuis le confinement de la crise du coronavirus.

Face à la pandémie de Covid-19, les maisons d’accueil spécialisées compensent tant bien que mal les conséquences du confinement sur leurs pensionnaires, à la santé souvent fragile. Les résidents se retrouvent particulièrement isolés, sans pouvoir recevoir leurs familles, sortir de l’établissement pour des promenades en ville. Finir les déjeuners tous ensemble en salle à manger.  Le personnel administratif se retrouve en télétravail, plus aucun intervenant extérieur ne pénètre dans les locaux. Les résidents vivent doublement confinés, chacun dans leur pôle, voire dans leur chambre.

En France, ce sont plus de 22 000 adultes en situation de handicap qui vivent au sein d’une des 676 maisons d’accueil spécialisées (MAS).

Conscients des conséquences psychologiques pour les résidents, et de l’importance du temps de la restauration dans leur bien-être quotidien, des initiatives ont vu le jour dans différents établissements du groupe Vitalrest, pour « égayer » leurs journées et renforcer leurs liens avec les éducateurs et les équipes de restauration.

L’animation « Au Restaurant – Les 4 gourmands », un moment d’évasion dans le confinement :

Le principe est simple : donner le sentiment aux résidents d’aller au restaurant, avec un service à table, comme dans un restaurant traditionnel : déjeuner amélioré, décoration soignée, service à l’assiette… tout en tenant compte de leurs contraintes alimentaires. Tous les ingrédients sont réunis pour transporter nos résidents « en dehors » de l’établissement.

Au menu : verrine en apéritif, entrée, plat, fromage et dessert. Tous les mets sont déclinés en textures modifiées pour s’adapter aux besoins des résidents en MAS, avec la prise en compte de différents degrés de textures, selon le niveau de handicap du résident (moulinés, mixés…). Et pour certains, le Chef réalise aussi des verrines de boisson gélifiées.

Cette animation, réalisée une fois par mois, a été accueillie avec succès par les convives et les éducateurs.

Au Restaurant « Les 4 gourmands »

Quelle alimentation pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ?

En France, c’est plus de 900 000 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, et c’est 200 000 nouveaux cas chaque année. C’est une maladie neuro dégénérative, essentiellement liée à l’âge, caractérisée par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions cognitives conduisant à des répercussions dans les activités quotidiennes.

Elle peut entraîner des troubles neurologiques, à l’origine de troubles de la déglutition, de la reconnaissance, du langage ou encore de la désorientation et peuvent être associés à une déambulation importante qui favorisent les risques de dénutrition.

 

Les causes de dénutrition des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Les besoins énergétiques sont augmentés en raison du stress lié à la maladie et de la déambulation.

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer voient leurs apports nutritionnels diminuer en raison des facteurs suivants :

   – Oubli de manger et perte des repères : elles ne pensent plus à manger, oublient à quoi servent les couverts, ce que sont les aliments, leurs goûts, et oublient leurs préférences et habitudes alimentaires.

   – Trouble du comportement : elles refusent de s’assoir pendant les repas, sont distraites, lentes et mélangent les aliments entre eux.

   – Risque de dépression : en raison du refus de la prise alimentaire et de leur possible anorexie.

   – Trouble de la mastication : état dentaire mauvais.

   – Difficultés à manger : absence de mastication, mauvais contrôle linguale, blocage alimentaire et fausses routes.

   – Modification du goût : due à la prise médicamenteuse.

 

Personne atteinte de la maladie d'Alzheimer

Personne atteinte de la maladie d’Alzheimer

 

Alimentation et ALZHEIMER : la réponse Vitalrest

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer nécessitent donc une prise en charge nutritionnelle et alimentaire spécifique :

   – Adaptation de la texture pour répondre aux troubles de la déglutition plus ou moins importants.

   – Mise en valeur de la présentation des aliments pour être mangés avec les doigts sur un temps de repas moins long.

   – Augmentation des apports énergétiques et protidiques afin de couvrir les besoins nutritionnels majorés.

Il faut donc des préparations hypercaloriques, pouvant être mangées avec les doigts, en petits volumes et avec une texture adaptée.

 

Vitalrest répond à ces problématiques par des bouchées gourmandes :

   – Goûteuses : c’est le menu du jour cuisiné et mixé avec la sauce.

   – Hypercaloriques : ajout de crème, œuf, fromage … afin d’enrichir et favoriser une texture conforme.

   – Mixées : permettant de répondre aux différents niveaux de troubles de la déglutition sans risque.

   – Gélifiées : pour être prises plus facilement avec les doigts.

   – Attrayantes : couleurs (rouge, orange favorisant l’attrait alimentaire) et formes variées (financier, cannelé, cube, bâtonnet ….).

   – Réalisables : grâce à l’utilisation de moules en portions individuelles.

 

Manges-Mains

Manges-Mains

 

 

En savoir plus :

La dénutrition chez les personnes âgées, Groupe Vitalrest

Sources :

La journée mondiale de l’Alzheimer, Fondation Alzheimer