Quelle alimentation pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ?

En France, c’est plus de 900 000 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, et c’est 200 000 nouveaux cas chaque année. C’est une maladie neuro dégénérative, essentiellement liée à l’âge, caractérisée par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions cognitives conduisant à des répercussions dans les activités quotidiennes.

Elle peut entraîner des troubles neurologiques, à l’origine de troubles de la déglutition, de la reconnaissance, du langage ou encore de la désorientation et peuvent être associés à une déambulation importante qui favorisent les risques de dénutrition.

 

Les causes de dénutrition des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Les besoins énergétiques sont augmentés en raison du stress lié à la maladie et de la déambulation.

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer voient leurs apports nutritionnels diminuer en raison des facteurs suivants :

   – Oubli de manger et perte des repères : elles ne pensent plus à manger, oublient à quoi servent les couverts, ce que sont les aliments, leurs goûts, et oublient leurs préférences et habitudes alimentaires.

   – Trouble du comportement : elles refusent de s’assoir pendant les repas, sont distraites, lentes et mélangent les aliments entre eux.

   – Risque de dépression : en raison du refus de la prise alimentaire et de leur possible anorexie.

   – Trouble de la mastication : état dentaire mauvais.

   – Difficultés à manger : absence de mastication, mauvais contrôle linguale, blocage alimentaire et fausses routes.

   – Modification du goût : due à la prise médicamenteuse.

 

Personne atteinte de la maladie d'Alzheimer

Personne atteinte de la maladie d’Alzheimer

 

Alimentation et ALZHEIMER : la réponse Vitalrest

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer nécessitent donc une prise en charge nutritionnelle et alimentaire spécifique :

   – Adaptation de la texture pour répondre aux troubles de la déglutition plus ou moins importants.

   – Mise en valeur de la présentation des aliments pour être mangés avec les doigts sur un temps de repas moins long.

   – Augmentation des apports énergétiques et protidiques afin de couvrir les besoins nutritionnels majorés.

Il faut donc des préparations hypercaloriques, pouvant être mangées avec les doigts, en petits volumes et avec une texture adaptée.

 

Vitalrest répond à ces problématiques par des bouchées gourmandes :

   – Goûteuses : c’est le menu du jour cuisiné et mixé avec la sauce.

   – Hypercaloriques : ajout de crème, œuf, fromage … afin d’enrichir et favoriser une texture conforme.

   – Mixées : permettant de répondre aux différents niveaux de troubles de la déglutition sans risque.

   – Gélifiées : pour être prises plus facilement avec les doigts.

   – Attrayantes : couleurs (rouge, orange favorisant l’attrait alimentaire) et formes variées (financier, cannelé, cube, bâtonnet ….).

   – Réalisables : grâce à l’utilisation de moules en portions individuelles.

 

Manges-Mains

Manges-Mains

 

 

En savoir plus :

La dénutrition chez les personnes âgées, Groupe Vitalrest

Sources :

La journée mondiale de l’Alzheimer, Fondation Alzheimer

La dénutrition chez les personnes âgées

Selon le Collectif de lutte contre la dénutrition, la dénutrition chez la personne âgée est un phénomène qui concerne plus de 2 millions d’individus en France. Et les prévisions sont loin d’être rassurantes. En effet, l’Insee estime que 1 personne sur 5 dans la tranche des plus de 75 ans sera touchée en 2050.

1) Qu’est-ce que la dénutrition chez les personnes âgées ?

Selon l’HAS (Haute Autorité de Santé), la dénutrition protéino-énergétique résulte d’un déséquilibre entre les apports nutritionnels et les besoins de l’organisme. Ce déséquilibre entraîne des pertes tissulaires involontaires ayant des conséquences fonctionnelles délétères. La dénutrition provoque de nombreuses carences et un affaiblissement de la santé. Les causes en sont multiples :

– Liées à l’âge : troubles digestifs, douleurs chroniques, dépression, poly pathologies, prise médicamenteuse…

– Liées à l’insuffisance d’apport : altération de l’état bucco-dentaire, troubles de la déglutition, perte d’autonomie, démence, isolement social, régimes restrictifs, diminution de l’appétit, du goût, de la sensation de soif, de la salivation…

– Liées à l’augmentation des besoins : maladies chroniques, pathologies inflammatoires, cancers…

– Liées à l’augmentation des pertes : maladies de malabsorption, diarrhées…

Les conséquences de la dénutrition chez les personnes âgées sont désastreuses :

– Risque de fracture

– Réduit la tolérance et l’efficacité des médicaments

– Ralenti la cicatrisation

– Diminue la qualité de vie

– Pertes d’autonomie

– Baisse des défenses immunitaires

– Etat de fragilité

– Augmentation de la morbi-mortalité

 

2) Les conseils Vitalrest contre la dénutrition

Voici nos conseils pour la prévention de la dénutrition :

– Garder une hygiène bucco-dentaire

– Une alimentation variée, équilibrée et adaptée (Menus en adéquation avec les besoins nutritionnels et préférences gustatives de la personne âgée.)

– Encourager l’activité physique

– Favoriser l’hydratation

– Eviter les régimes restrictifs

– Privilégier les capacités et habiletés de la personne (installation, aide aux repas, ustensiles adaptés, dentier, temps pour le repas suffisant)

– Favoriser la convivialité et le plaisir (inciter le résident à manger en salle à manger)

– Respecter un délai de 3 heures entre 2 repas (nécessaire au réveil de l’appétit)

– Respecter un jeune nocturne ≤ 12h (afin de fournir aux organes du glucose)

Les signes qui doivent vous alerter sur une situation à risque pour un résident :

– Perte de poids

– Isolement social

– Un manque d’appétit

Ainsi, nous avons une responsabilité et nous devons agir le plus tôt possible dès que les premiers signaux d’un risque apparaissent. Il est nécessaire de préconiser des repas riches en protéines qui garantissent également les besoins en énergie des patients.

 

Personnes âgées en train de manger des repas enrichis

Des repas adaptés aux besoins nutritionnels et préférences gustatives de la personne âgée, le tout dans la convivialité.

 

3) Notre savoir-faire contre la dénutrition : Vital’Denut

En tant que restaurateur de collectivités spécialisé dans le domaine de la santé, nous proposons des solutions pour réduire la dénutrition chez les personnes âgées et l’accompagnement pour les directeurs d’Ehpad.

Afin d’agir contre la dénutrition, nous avons développé l’offre Vital’Denut. Ce concept se déroule en 4 étapes :

– Etape 1 : Présentation de l’action

– Etape 2 : Diagnostic nutritionnel

– Etape 3 : Le plan d’action

– Etape 4 : L’accompagnement et le suivi

Une action testée et validée qui a permis d’identifier 3 situations d’interventions possibles :

1) Valoriser et perfectionner une prise en charge de la dénutrition déjà existante

2) Initier la prise en charge de la dénutrition

3) Diagnostiquer les résidents dénutris

Vous êtes Directeurs d’Ehpad, et souhaitez résoudre le problème de dénutrition dans votre établissement ? Contactez-nous !