Règlementation

Non au gaspillage alimentaire ! Pour une meilleure santé de nos convives !

27 mars 2019

Chaque année, en France, le secteur de la restauration collective produit environ 500 000 tonnes* de biodéchets : denrées périmées, rebuts de préparation, reliefs de table… cela correspond aux pertes et gaspillages de préparation et de consommation sur place.

Il s’agit donc d’un enjeu, pour nous, nos enfants et la planète.
Faire du développement durable pour chacun d’entre nous, c’est offrir une prestation durable. Une alimentation durable contribue à protéger et à respecter la biodiversité et les écosystèmes ; est culturellement acceptable ; économiquement équitable, accessible et abordable; nutritionnellement sûre et saine ; et permet d’optimiser les ressources naturelles et humaines.

 

La lutte contre le gaspillage alimentaire et la gestion des biodéchets : des pratiques durables

Depuis plusieurs années, nous accompagnons nos clients dans une meilleure gestion des biodéchets, les informons sur la réglementation en vigueur, les modes de valorisation des biodéchets, ainsi que sur les techniques de gestion des bio-déchets sur site. Nous leur apportons également une méthodologie pour lutter contre le gaspillage alimentaire, adaptée à chaque établissement.

Depuis le 1er janvier 2016, la réglementation dans le cadre de la loi Grenelle, impose, notamment aux professionnels de la restauration collective, de mettre en place un tri et de s’inscrire dans un circuit de collecte agréé pour la valorisation des bio-déchets sur un volume de plus de 10 tonnes par an.

A l’horizon 2025, dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, tout producteur** de biodéchets, aura l’obligation de trier et de s’inscrire dans un circuit de collecte agréé pour la valorisation.

Pour accompagner les établissements de santé dans la mise en conformité de la gestion des biodéchets, nous avons mis en place un projet pilote nommé « S’engager Responsable ». L’étude du gaspillage alimentaire entraînera in fine une meilleure qualité de service notamment, parfois, avec une meilleure répartition journalière des apports nutritionnels.

 

Le projet « S’engager responsable »  déployé sur 20 sites pilotes au 1er semestre 2019 !

C’est à force de constater sur le terrain les difficultés liées à la gestion des biodéchets par les établissements de santé, que le Groupe Vitalrest a décidé, en 2018, de lancer son projet « S’engager Responsable ». Déployé, de façon entièrement personnalisé,  sur 20 établissements au 1er semestre 2019, quel que soit le volume produit, nous les accompagnerons dans leur gestion de la valorisation des biodéchets : campagnes de pesées des déchets, suivi de leur évolution sur plusieurs mois au fur et à mesure des procédures mises en place…

 

Gestion des biodéchets dans les bacs de tri

Valorisation des biodéchets par le biais de campagnes de pesées des déchets

 

Cette campagne nous permettra de déterminer les quantités et la nature des aliments jetés et d’obtenir des informations qualitatives sur les pratiques des convives. La pesée permet une prise de conscience, et réalisée régulièrement, mesure l’impact des actions menées sur le gaspillage.

Cette lutte contre le gaspillage alimentaire, permettra après étude, de lutter contre la dénutrition, de réduire le coût carbone lié au gaspillage (de la production au traitement des biodéchets), et de réaliser une « éducation éco-citoyenne » de tous….

* source : GRENELLE II : L’obligation de tri et de valorisation des déchets alimentaires dans les établissements de restauration
** propriétaire des lieux