Coeur de métier

La dénutrition chez la personne âgée : le rôle de la restauration collective

31 octobre 2017

Que signifie la dénutrition ?

Selon l’Haute Autorité de Santé (HAS) : « Il y a dénutrition lorsque les apports ou les stocks énergétiques ou protéiques deviennent insuffisants pour répondre aux besoins métaboliques de l’organisme. La dénutrition s’accompagne d’une diminution de la masse maigre et d’une altération des besoins psychologiques ». 

Ainsi, la dénutrition peut être considérée comme une pathologie provoquant un déséquilibre entre les apports nutritionnels et les besoins de l’organisme de l’individu.

Les conséquences de cette pathologie ?

– Peut engendrer l’apparition de pathologies souvent graves.

– Déstabilise l’équilibre des maladies chroniques (insuffisance cardiaque, rénale ou respiratoire…).

– Accélère le vieillissement.

– Réduit l’autonomie.

– Rend plus vulnérable et affaiblit la personne âgée.

– L’exposition aux risques d’infections est amplifiée.

– En cas d’opération, la cicatrisation est plus longue et plus difficile.

– Fonte musculaire qui entraîne une augmentation du risque de chutes.

Face à ce constat, la restauration collective a un rôle prépondérant pour réduire la prévalence de la dénutrition. En sachant que la dénutrition touche entre 450 000 à 700 000 personnes âgées en France.

Le rôle de la restauration collective

La tâche de la restauration collective est de couvrir les besoins nutritionnels, en proposant notamment une texture agréable en bouche même en cas de texture modifiée. Il est nécessaire de proposer des menus permettant de garantir les besoins en énergie de la majorité des résidents. Les repas doivent tenir compte des particularités des besoins nutritionnels liés au vieillissement (protéines, calcium notamment).

Pour agir sur la prise en charge de la dénutrition, il faut proposer une alimentation enrichie en cuisine. Dans le but, d’apporter à la fois plus de protéines sans négliger l’apport énergétique et sans augmenter le nombre de composante du repas. Il faut également proposer des crèmes enrichies maison qui viendront compléter l’enrichissement des repas pour les résidents très dénutris ou pour ceux qui ont peu d’appétit aux repas (enrichissement lors des collations).

Vitalrest collabore avec les établissements de santé dans la lutte contre la dénutrition chez la personne âgée par le biais de l’action Vital’Dénut. Cette action a pour but d’accompagner et mettre à disposition l’expertise santé de Vitalrest dans la lutte contre la dénutrition dans les institutions accueillant les personnes âgées (EHPAD, EHPA, Maison de retraite, Résidence).